• Jeunes adultes
    • En parler

      « Depuis que je ne vis plus chez mes parents, je me sens isolé face à ma maladie. »

      Si vous avez emménagé dans votre premier appartement ou que vous vivez dans une cité U, il est possible que vous vous sentiez soudainement seul. Loin de vos parents, vos frères et sœurs, vous n’avez peut-être pas encore rencontré d’amoureux(se) et vous ne vous êtes pas encore constitué un nouveau réseau d’amis. Peut-être que, dans un premier temps, vous pourriez choisir la colocation pour vous sentir moins isolé au quotidien. Et même si vous préférez vivre seul, il existe des solutions pour échanger régulièrement et partager vos émotions.

      À présent, vos entrevues avec le diabétologue sont probablement assez espacées puisque vous commencez à être autonome vis-à-vis de la maladie. Donc ce n’est pas forcément avec lui que vous allez pouvoir parler de vos états d’âme. Dans ce cas, il peut être intéressant de consulter un psychothérapeute qui vous accompagnera, au quotidien, dans ce que vous traversez. Et si votre budget est trop serré, vous pouvez consulter gratuitement un psychologue dans le cadre d’un hôpital ou un psychiatre, dans le cadre de son cabinet privé, qui vous sera remboursé par la Sécurité Sociale et votre mutuelle.

      Toutefois, sachez que même si vous êtes éloigné de votre famille géographiquement, vous pouvez toujours compter sur eux. Et grâce au téléphone ou à internet, il y a toujours moyen de rester en contact, sans se ruiner avec les nouveaux forfaits illimités.

      Enfin, si vous vous faites de nouveaux amis dans le cadre de vos études ou de votre travail, il peut être bon de parler de votre diabète à quelques personnes de confiance. Ainsi, elles sauront comment réagir en cas d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie et cela vous fera des personnes à qui confier vos émotions en cas de blues.

      Découvrez notre rubrique sur le sujet : 

      Ils OSEnt parler de leur diabète !
      « Les fous-rires, la complicité, c’est la vie ! »
      « L’association m’a permis de me poser les bonnes questions... » 

      A retenir

      Même loin de vous, votre famille sera toujours à l’écoute de vos états d’âme, alors n’hésitez pas à les solliciter. Et si vous vous sentez un peu isolé de par votre nouvelle vie, plus autonome, alors vous pouvez consulter un thérapeute pour parler, sans que ça ne vous coûte trop cher.

      Textes écrits sous la supervision du Docteur Claude Colas, Endocrinologue/Diabétologue, Hôpital Hôtel-Dieu de Paris.

      Date de mise à jour : 
      20/02/2014
  • Le diabète

    DAWN2, le diabète au quotidien

    DAWN2 est l'étude mondiale la plus importante à ce jour, consacrée aux attitudes, souhaits et besoins des patients et de leur entourage.

     

    L'entourage

    Ils OSEnt parler de leur diabète !

    Mettre des mots sur les maux du corps et de l’âme : tel est le pari de l’association OSE.