• Jeunes adultes
    • Mes sorties

      « J’ai un diabète mais je n’ai pas envie de passer pour la rabat-joie de service à la soirée de ma fac ! »

      Vie étudiante et entrée dans la vie active riment souvent avec virées et soirées entre copains. On fête la réussite à ses examens ou à un concours, on organise une crémaillère pour son premier appart, on sabre le champagne quand on décroche son premier CDI. Entre 18 et 25 ans, on a ainsi souvent une vie sociale active et les amis demeurent un point d’ancrage important. Quand on est atteint de diabète, il n’est alors pas toujours facile de ne pas faire comme tout le monde…

      Soyez particulièrement vigilant lors des soirées où l’alcool est très présent. Pour ne pas risquer de faire un malaise - l’alcool fait baisser la glycémie - consommez-en avec beaucoup de modération et surtout jamais à jeun. Et, tout au long de la soirée, pensez à vérifier votre glycémie régulièrement. Le lendemain aussi soyez vigilant car votre glycémie peut être perturbée par la fatigue.

      Lorsque vous êtes invité à déjeuner ou à dîner chez des amis (qui ne sont pas forcément au courant que vous êtes atteint de diabète), ou que vous avez prévu d’aller au restaurant, mangez ce qui vous fait plaisir tout en gardant à l’esprit ce qui est bon pour votre équilibre glucidique :

      • Prenez une petite portion de frites
      • Privilégiez les boissons light et les fruits en dessert
      • Accompagnez votre poisson ou votre viande de légumes et de crudités : en effet, les fibres abaissent l’index  glycémique du repas
      • A la pizzeria, choisissez la pizza la plus simple, avec une salade verte

      Dans la mesure du possible, réservez ces écarts pour le déjeuner : vous aurez le reste de la journée pour éliminer le surplus de calories. Et si c’est le dîner qui s’annonce plus copieux que d’ordinaire, mangez léger dans la journée. 

      A retenir

      Vous n’allez pas renoncer à un bon dîner entre amis ou à la soirée de votre école, parce que vous êtes atteint de diabète ! Mais, en toute circonstance, soyez adepte de la modération : aussi bien pour l’ alcool que pour les produits gras et sucrés.

      Textes écrits sous la supervision du Docteur Armelle Fayard-Choquet, Endocrinologue/Diabétologue, Centre Hospitalier d’Arras.

      Date de mise à jour : 
      20/02/2014
  • Outil d’accompagnement

    Comment bien manger ?

    Vous avez envie de mieux manger et cherchez des idées de recettes équilibrées pour vous et votre famille.

     

    Outil pratique

    Ma semaine de surveillance glycémique

    Un document pratique pour noter quotidiennement vos glycémies.