• Jeunes adultes
    • Mes études

      « Entre les cours en amphi et les TD, comment je vais faire pour mes injections d’insuline ? »

      Que vous soyez à l’université, dans une grande école, en classe prépa, en BTS dans un lycée, vos journées sont bien remplies. Sans compter qu’une fois rentré chez vous, il vous faut, bien souvent, vous remettre à bûcher.

      Et pour vous qui êtes atteint de diabète, il faut en plus gérer la maladie. Pas tous les jours facile la vie d’étudiant !

      Là où vous étudiez, repérez bien les lieux : si vous devez vous faire des injections d’insuline dans la journée, choisissez celui qui vous convient le mieux : en général, les toilettes sont nombreuses et il se peut qu’il y ait aussi une infirmerie.

      Que vous ayez choisi d’en parler ou non à votre entourage, il y a toujours un moyen de vous faire vos injections d’insuline en toute discrétion.

      Si les injections deviennent trop contraignantes (manque de temps pendant les cours, pas d’espace approprié), cela peut-être le moment de songer à la pompe à insuline. Grâce à son boitier, elle vous délivrera régulièrement votre dose d’insuline.

      N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

      Pour ce qui est des repas, si vous avez la chance de disposer d’un resto U ou d’une cantine, privilégiez ce mode de restauration. D’une part, c’est économique, d’autre part vous pourrez y manger de manière équilibrée et contrôler facilement vos apports glucidiques. Sinon, il peut-être judicieux de vous préparer votre « gamelle » ; de cette manière, vous savez exactement ce que vous mangez et n’êtes ainsi pas trop tenté.

      Bien sûr, il n’est pas question de renoncer à la convivialité des repas avec vos amis. Une ou deux fois par semaine, vous pouvez donc vous autoriser à manger à l’extérieur, en veillant toutefois à être raisonnable et à ne pas faire trop d’écarts, à bien adapter votre insuline et à renforcer votre autosurveillance dans ces moments là. N’hésitez pas à anticiper ces situations en en parlant à votre diabétologue.

      En période d’examens, de concours, de partiels, soyez particulièrement vigilant : prenez toujours un bon petit-déjeuner, testez votre glycémie avant les épreuves et n’oubliez pas de prendre un en-cas.

      Enfin, si vous ne souhaitez pas parler de votre diabète à votre entourage, c’est votre droit. Mais sachez qu’il est préférable de tenir au courant une ou deux personnes de confiance. Et puis n’oubliez pas que les amis que l’on se fait pendant nos études sont souvent des amis que l’on se fait pour la vie.                       

      A retenir

      Poursuivre ses études tout en gérant son diabète, c’est bien évidemment possible.
      Repérez les lieux les plus pratiques pour vos injections d’insuline ou passez à la pompe à l’insuline. Pour les repas, privilégiez le resto U ou les repas faits maison. Et continuez à vous faire plaisir en mangeant de temps en temps à l’extérieur.

      Textes écrits sous la supervision du Docteur Armelle Fayard-Choquet, Endocrinologue/ Diabétologue, Centre Hospitalier d’Arras.

      Date de mise à jour : 
      20/02/2014
  • Outil d’accompagnement

    Comment bien manger ?

    Vous avez envie de mieux manger et cherchez des idées de recettes équilibrées pour vous et votre famille.

     

    Outil pratique

    Mon premier carnet d'autosurveillance

    Pour vous aider à comprendre le diabète, votre traitement et à surveiller votre glycémie.