• Dossiers
    • Vivre sa passion avec un diabète

      "Vivre ma passion à 100 %"

      Être diabétique n’empêche pas de réaliser ses rêves et d’en vivre. À 21 ans, Charles Planet, jeune coureur professionnel de la Team Novo Nordisk et diabétique de         type 1, raconte son parcours et dévoile ses ambitions. Grandes. Comme son envie de se dépasser. 

       

       

      Comment as-tu connu la Team Novo ?
      Je suis passionné de cyclisme depuis que j’ai 7 ans et je voulais en faire mon métier. Quand j’ai entendu parler d’une équipe professionnelle composée uniquement de coureurs diabétiques, je me suis dit que c’était à la hauteur de mes ambitions. J’ai alors envoyé un CV de mon palmarès, puis j’ai discuté un peu avec les dirigeants. Ils m’ont donné ma chance en m’offrant un contrat destagiaire. À l’été 2013, j’ai intégré l’équipe développement, à Atlanta (Etats-Unis). 

      « On m’a donné ma chance. »

      L’équipe développement ?
      Il existe trois niveaux au sein de la Team Novo : l’équipe junior qui accueille les 15-16 ans, l’équipe développement qui accueille les coureurs en devenir, dont j’ai fait partie durant un mois et demi, puis l’équipe professionnelle que j’ai intégrée il y a deux ans.

      Comment est l’ambiance au sein de l’équipe ?
      Nous sommes dix-sept coureurs professionnels, âgés de 20 à 33 ans, et de onze nationalités différentes : américain, italien, espagnol, irlandais finlandais, australien, néo-zélandais, allemand, hollandais, belge et français. Nous parlons tous en anglais. Il y a une très bonne ambiance et une bonne dynamique de groupe. Nous nous entrainons entre deux et six heures par jour. Nous partageons la même maladie, pourtant nous n’en parlons jamais. Après tout, nous sommes normaux. Nous sommes des coureurs professionnels à part entière. 

      « Nous partageons la même maladie, pourtant nous n’en parlons jamais. » 

      Combien de courses faites-vous chaque année ?
      Entre 60 et 65 courses. En fait, je suis tout le temps en voyage. C’est pourquoi, quand on est en repos, je range mon vélo pour repartir plus motivé que jamais.

      Quelle course t’a le plus marqué ?
      Je crois que c’est le Tour du Rwanda, fin 2013. C’était ma dernière course dans l’équipe développement. J’ai découvert une population très pauvre qui, malgré tout, souriait à tout. Nous sommes allés dans une école où il y avait des diabétiques. Ils n’ont vraiment rien, et là, on voit concrètement les ravages du diabète. 


      « Aujourd’hui je vis de ma passion, je cours avec les plus grands coureurs au monde. »

      Quel message souhaites-tu faire passer ?
      Avec un peu d’envie et de combativité on peut vraiment réussir. Il n’y a aucune barrière avec le diabète. Il suffit d’accepter la maladie au quotidien. Ce n’est en aucun cas un obstacle. Aujourd’hui, je vis de ma passion, je cours avec les plus grands coureurs au monde. Avec la Team Novo, nous avons le Tour de France en ligne de mire (en 2021). On peut vraiment faire tout ce qu’on veut quand on a l’envie. 

      Pour en savoir plus sur la Team Novo et ses coureurs. 

      Crédit photo : Tim de Waele, Angus Sung, VeloImages.

      FR/DBE/0915/0083

      Date de mise à jour : 
      08/09/2015
  • Outil pratique

    Mon carnet de suivi sportif

    Pour noter tous les éléments importants sur votre pratique sportive.

     

    Outil d’accompagnement

    Comment bouger plus ?

    Vous voulez savoir si vous bougez assez ? Faites le test ! Et découvrez aussi des témoignages et des idées pour bouger plus au quotidien.